• Cours Janvier 2015Les Arts de l’Islam (2ème partie)

    Turquie et Iran par Anne-Marie TEREL

    Les lundis de 10h à 11h 30

    Théâtre Robert Manuel à PLAISIR (Yvelines)

    Programme :

    12 janvier : Les Turcs, des steppes de l'Asie centrale à l'Iran, une longue histoire
    19 janvier : Les Turcs Seldjoukides en Asie mineure : mosquées, medrese, mausolées, caravansérails et décors de céramique
    26 janvier et 2 février 2015 : L'art ottoman -  les mosquées des trois capitales ottomanes Bursa, Edirne et Istanbul
    09 février : Le palais de Topkapi, la vie à la cour ottomane.
    02 mars  : L'art du livre
    09 mars  :  De Samarcande à Boukhara -  l'Asie centrale sous les Timourides et les Ouzbeks
    16 mars   : Ispahan, la glorieuse capitale des Séfévides (1501-1736)
    23 mars  : La peinture persane

    Nés chez les Arabes, la civilisation et l'art de l'Islam se diffusent dans le monde des Turcs et des Perses qui fondent de brillantes dynasties à l'origine de chefs-d’œuvre architecturaux et artistiques.
    De leur berceau d'origine aux confins de la Chine, les tribus turques migrent vers l'Occident au fil des siècles et adoptent l'Islam. Au 11e siècle la dynastie des Grands Seldjoukides crée en Iran un vaste royaume dont la capitale est Ispahan. Une branche de la tribu seldjoukide poursuit les migrations vers l'Asie mineure, s'y sédentarise et fonde un brillant royaume qui connaît son apogée au 13e siècle. Les nombreuses villes se couvrent de mosquées, medrese, mausolées, caravansérails et décors de céramique.
    Au début du 14e siècle, une nouvelle dynastie turque, celle des Ottomans, prend le relais. Ses capitales sont Bursa puis Edirne et enfin Constantinople/Istanbul conquise sur les Byzantins en 1453. Les édifices les plus remarquables sont l'oeuvre de Sinan, brillant architecte impérial du 16e siècle, dont les successeurs reprendront inlassablement les formules.
    L'Asie centrale est gouvernée par plusieurs dynasties dont la plus brillante est au 14e siècle celle de Tamerlan, les Timourides. L'Iran connaît sous les Séfévides, du 16e au 18e siècle, une période extrêmement faste qu'illustre à Ispahan la place dite "royale" entourée d'édifices aux chatoyantes céramiques.

     Tarif  : cycle complet 75 €

    Carte "découverte" 10 € - remboursable lors de l'inscription au cycle complet

    Carte "5 séances" permet d'assister à 5 cours au choix : Musique et/ou Histoire de l'Art


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique