• "Désorientale" de Negar Djavadi

    Le lecteur s’installe avec la jeune héroïne dans la salle d’attente d’un hôpital parisien, les souvenirs du pays natal viennent parasiter sa mémoire et rebondir au fil des anecdotes faisant resurgir le passé vécu en Iran.

    Un conte persan qui met en lumière une saga familiale qui se déroule sous trois générations. Une famille d’intellectuels opposants au régime du shah puis de Khomeiny contrainte de fuir clandestinement pour s’installer à Paris.

    Une belle écriture qui a envouté et suscité empathie, curiosité et intérêt pour cette « Désorientale » un tant soit peu désorientée face à la nouvelle vie et face aux interrogations identitaires de sa jeune héroïne.

    Un roman séduisant dont nous avons apprécié l’humour pour aborder le sujet ô combien sensible de l’exil et qui nous a enveloppées au fil des pages du charme et des parfums de l’Orient.

    Groupe Renaissance - Mai 2017

     
     
     
    C'est l'histoire d'une famille iranienne sur trois générations, famille de bourgeois intellectuels persans, contée par Kimia Sadr, la dernière des filles de Sarah et Darius, opposants au régime du shah et qui vivra dès l'âge de dix ans exilée en France.

    Dans ce livre, Negar Djavadi, nous plonge dans la lumière d'un Orient tumultueux et remuant, l'Iran des années 70, qui verra le déclin du shah, la révolution de 1979 et plus tard, l'avènement de Khomeiny.

    D'une manière très imagée, elle dresse le portrait de ces oncles et tantes, de leur quotidien, et nous permet ainsi d'avoir une vision plus nette sur cette partie de l'histoire.

    Nous avons toutes aimé ce très beau livre plein de vie, quasi autobiographique, bien construit, où l'auteure a su avec intelligence, humanité et pas mal d'humour, aborder des thèmes tels que la famille, la transmission. Avec beaucoup d'émotion, Negar Djavadi nous parle de l'identité et des difficultés de l'exil vécues par son héroïne, qui tente de surmonter son déracinement en oubliant ses valeurs et ce qu'elle a été, pour devenir une autre et renaître à la vie. L'homosexualité est ici traité habilement, sans tabou et avec beaucoup de sincérité. Belle lecture. 
     
    Groupe 31 - avril 2017

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :