• « Grâce et dénuement » d’Alice Ferney

    Dans son troisième roman, celui qui consacra dès lors son talent d’écrivaine, Alice Ferney dépeint la vie d’un camp de gitans, ce peuple que l’on soupçonne d’emblée et qui repousse. Sur ce terrain vague, une personne inattendue va réussir à pénétrer dans un monde à part, pauvre et orgueilleux, avec une extrême pudeur : une jeune bibliothécaire qui vient faire la lecture aux enfants déscolarisés qu’elle apprivoise peu à peu.  

    Ce thème sensible, peu abordé en littérature, est présenté à travers le quotidien de personnages attachants. Un vocabulaire concret et une écriture subtile, sans retour à la ligne ni tiret, signes caractéristiques du dialogue, ajoutent à la limpidité du récit.

    Ce roman émouvant nous a beaucoup touchées par son réalisme. Il remet en cause notre jugement sur des familles entières dont on connaît mal la vie.

    Plaisir centre - octobre 2018


  • Commentaires

    1
    Bernadette
    Vendredi 12 Octobre à 12:18

    Quel magnifique livre d'une grande sensibilité !!!!

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :