• Ce roman qui nous fait penser à une fable, est très rafraîchissant.

    Dans la grisaille de Londres, deux femmes se croisent et lisent une annonce qui les fait rêver... Elles décident finalement de réaliser ce rêve, juste pour le plaisir.

    Pour des raisons financières, elles acceptent la compagnie de deux autres femmes.
    L'Italie, destin de rêve, va être pour ces quatre anglaises à la  vie et au statut social si différents, le lieu d'une belle métamorphose...

    De malentendus en quiproquos, ces femmes vont s'apprivoiser et révéler leur personnalité profondément enfouie en raison du carcan des convenances imposées par leur rang social et leur condition d'épouse. Tout cela dans un cadre idyllique empli de couleurs, d'odeurs et de lumières. Cet eden va être libérateur et ces femmes vont avoir l'impression d'exister.

    Ce roman, un peu féérique avec un peu de fantaisie, nous donne un peu de bonheur et nous invite à prendre le temps de vivre.

    Groupe Aqueduc janvier 2020

     

    le 25 Mars 2015 à 19:28

    Un après-midi de février pluvieux et morose à Londres.
    Une petite annonce :

    "A tous ceux qui aiment les glycines et le soleil.
    Italie. Particulier loue château médiéval bord Méditerranée..."
    Comment résister ? En cachette de leur mari deux jeunes londoniennes
    cassent leur tirelire et trouvent deux autres partenaires pour partager les frais.

    Nous voilà embarquées dans un paysage splendide, de belles descriptions
    de jardin, de fleurs, de parfums. C'est un beau roman de portraits de femmes à la recherche d'elles mêmes et des maris indifférents, oublieux, indélicats...
    Nous en avons apprécié l'humour caustique anglais, son charme indéniable
    qui détend, même si parfois il nous a paru un peu désuet"

    Groupe  "Ecrivains du monde",


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique