• Andreï  conservateur au musée de l’Ermitage traverse  l’Allemagne en ruines pour récupérer les œuvres volées pendant la seconde guerre mondiale. Il  découvre une collection d’esquisses de la Renaissance dans une maison dévastée. Un prisonnier français qui garde par ailleurs un souvenir ému de cette maison et de la famille qui l’habitait accepte de l’aider à retourner sur les lieux.

    Parallèlement, Anna vit à Berlin dans l’attente de retrouver les siens  et essaie de survivre.

    Des vies qui s’entrecroisent, des sentiments qui s’entremêlent dans ce roman dont la plume poétique adoucit le récit dramatique d’une famille décimée par l’horreur de la guerre.

    Ce roman offre une place d’honneur au dessin et à l’art et parvient à unir les hommes par-delà les déchirures pour ne retenir que la beauté d’un tracé ou l’inestimable saveur d’un pot de confiture.

    Un roman inédit qui a séduit une grande majorité de notre groupe et qui interroge avec justesse sur la place de l’Art en période de guerre.

            Groupe RENAISSANCE -janvier 2020


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique