• Mémoires BEATE et SERGE KLARSFELD

    Serge Klarsfed échappe à la Gestapo à Nice en 1943, alors que son père Arno est déporté à Auschwitz. IL rencontrera et épousera Beate Künzel  fille d’un soldat de la Wehrmacht. Beate va se distinguer par son engagement contre les anciens nazis restés au pouvoir en Allemagne. A son initiative personnelle, elle entreprend des actions audacieuses (telle : la gifle à Kiesinger) qui auront une incidence sur la vie politique allemande. Serge sera plus présent sur le sol français (Touvier, Papon).

    Ce livre tel un documentaire retrace les atrocités commises à l’encontre du peuple juif ; les deux voix KLARSFELD résonnent pour que la vérité éclate. Ensemble ils engagent une lutte pour la reconnaissance de la responsabilité civile de l’état français dans la Shoah et s’investissent aux côtés des fils et filles de déportés juifs de France pour défendre leur cause et créer un mémorial.

    Une discussion très animée autour de ce sujet si sensible, une plongée dans l’Histoire, un appel à nos souvenirs, nous avons été interpellées par tous ces rouages qui précèdent un acte coup de poing.

    Qui de Beate ou Serge était le militant le plus actif ? Mais n’est ce pas l’union de leurs forces qui a permis de mettre en lumière toutes ces ignominies et de rendre ainsi hommage aux victimes par ce travail exemplaire de «  Mémoires ».

    Nous ne devons pas oublier !... Et ce livre nous ne l’oublierons pas.

    Groupe Renaissance Novembre  2016


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :