• Meursault contre enquête de Kamel DAOUD

    Les avis sur le livre passent de « je me suis régalée » à « je n’ai pas du tout aimé » en passant par « je ne sais pas quoi en dire ». C’est dire à quel point ce livre a suscité un débat contradictoire.

    Revisite-t-il l’histoire de l’Algérie, et constitue-t-il une critique lucide sur le pays ?

    La contre-enquête : ou est-elle ? En quoi consiste-t-elle ? Est-ce le parallèle entre l’Étranger de Camus et le livre de l’auteur ? Difficile à définir.

    Une chose est sûre. L’auteur est courageux car il exprime des idées qui vont à l’encontre des choses établies dans son pays mais aussi, qu’en la matière nous manquons cruellement de connaissances approfondies pour appréhender toutes les subtilités de cette culture « arabe ? » ou « musulmane ? ».

    Groupe Aqueduc


  • Commentaires

    1
    J C Rennesson
    Lundi 28 Septembre 2015 à 10:24

    J'ai tenu à relire "L'étranger" avant de lire ce livre cet été. C'est un exercice indispensable. Comme pour "l'étranger" il ne faut pas lire ce livre au premier degré. C'est à la fois un livre philosophique, un deuxième livre sur l'absurde de la condition humaine, globalement, et sur un ancrage précis (tuer quelqu'un avant une certaine date c'est glorieux, après cette date, c'est un crime ...). C'est aussi une tentative d'exercice purement littéraire (primé pour cela) à l'exemple du modèle que l'auteur ... Paraît jalouser ! ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :