• Miniaturiste de Jessie BURTON

    Le Miniaturiste est à la fois une reconstitution historique fidèle et précise d’Amsterdam à la fin du 17ème siècle et un roman qui relève du mystère et de la magie ; la Maison de poupées et l’ensemble des objets qui la composent, choisis comme fil directeur du roman par son auteure, préfigurent le destin de chacun des personnages et créent une atmosphère mystérieuse et intrigante.

    Malgré quelques invraisemblances psychologiques, anachroniques, ce livre est captivant et atypique. Par le choix de ses personnages, l’auteure bouscule les mœurs de l’époque : un serviteur noir, une sœur non mariée, un riche commerçant homosexuel qui épouse une jeune fille de la campagne de 20   ans plus jeune que lui, sans expérience de la vie, mais qui toutefois va affirmer son caractère et s’imposer dans cette société bourgeoise d’Amsterdam qu’elle découvre et au sein de cette ambiance familiale pour le moins étrange.

    A l’unanimité le groupe a trouvé ce roman intéressant tant pour ses descriptions précises, son style agréable, son intrigue permanente qui donne envie de connaître la fin de l’histoire. Malheureusement, la fin est trop précipitée, décevante, on attend une suite qui ne vient pas.

    Groupe "Ecrivains du monde" juin 2018

     

    Par l'entremise de sa mère, Nelle, jeune provinciale de 18 ans est mariée à Johannes Brandt, puissant marchand d'Amsterdam, beaucoup plus agé qu'elle. Se retrouvant dans une belle demeure, elle doit cohabiter avec Marin, sa belle-sœur, austère et peu accueillante. Son mari est peu présent et le mariage n'est jamais consommé. Avec sa naïveté mais aussi sa résilience, elle fait face et découvre les contradictions de cette ville écartelée entre rigueur puritaine et abondance de richesses.
     
    Le cadeau de mariage de son mari, sa propre maison en miniature, lui fait découvrir les personnages qui l'entourent grâce aux envois mystérieux de miniatures pour garnir la maison, avec des prémonitions surprenantes. Brutalement, elle apprend les terribles secrets de son mari et de Marin, et devient une femme libre.
     
    Nous avons toutes bien aimé cet excellent tableau de la ville d'Amsterdam au 17ème siècle, grouillante d'activités et d'intrigues et l'évocation sans fard de l'hypocrisie régnant chez les religieux et les politiques, menés par le pouvoir et l'argent. Un bémol : les interventions et les motivations de la miniaturiste restent énigmatiques. Ce livre que l'on ferme vraiment à regret a toutes les qualités d'un récit associant histoire et personnages romanesques. C'est le premier roman de cette jeune auteure et il connait un succès international.
     
    Groupe Renaissance - décembre 2016

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 4 Juin à 17:10

    j'ai vu ces maisons de poupée au musée d'Amsterdam c'est totalement saisissant et grandiose

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :