• Tout ce qui est solide se dissout dans l'air de Darragh McKEON

    L'auteur d'origine irlandaise, initialement homme de théâtre, se définit aujourd'hui comme romancier.

    Il a côtoyé dans son enfance des enfants ukrainiens, venus se faire soigner dans sa ville natale.

    Interpellé par ce qu'ils avaient vécu lors de l'accident à la centrale de Tchernobyl,  il entreprit des investigations en Russie et en Ukraine. De ces recherches est né ce roman.  

    A travers quelques personnages fictifs il nous fait partager la vie des petites gens en URSS à l'époque de Gorbatchev avant la chute de l'Union soviétique. Il peint ce qu'ont vécu les habitants de la région de Kiev lors de l'accident à la centrale et brosse un tableau de l'état de l'Union soviétique dans les années 1986-1988.

    Ce livre est son premier roman, écrit un peu à la manière d'un scénario, sans plan initial prévu par l'auteur, avec de nombreux « flash-backs », quelques passages s'exerçant à la poésie.

     L'avis du groupe fût très partagé :

    Nous avons trouvé que l'accident de Tchernobyl et ses conséquences avaient été bien décrits.

    Nous avons regretté une écriture « facile » de cette traduction du texte initial en anglais.

    Malgré la chronologie des événements, certains(es) ont trouvé qu'il était difficile de ne pas se perdre  au fil du roman.

    Avis divergents sur la vie en URSS : l'auteur dépeint la pauvreté extrême les gens des villes et surtout des campagnes, sans doute réelle mais cette vision du quotidien des russes a paru trop noire à certains(es).

    Groupe CALLIOPE

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :