• Yeruldelgger de Ian Manook

    Dépaysement garanti !  

    Ian Manook (derrière ce nom se  cache Patrick Manoukian) nous emmène très loin – des steppes de Mongolie à Oulan Bator - mélange d’immeubles ultra-modernes contrastant avec des quartiers glauques aux sous-sols infâmes - où le Commissaire Yeruldegger essaye de démêler plusieurs affaires criminelles, reliées par  un même et maléfique commanditaire.   Malgré la grande violence de certaines descriptions nous avons suivi avec plaisir les aventures de personnages attachants (Yeruldelgger, son coéquipier la belle Lt. Oyun,  son amie et aide précieuse le médecin légiste Solongo, et le gavroche mongol – un gamin des rues,  Gantulga, espiègle et débrouillard).   Nous avons détesté les flics pourris, les nazillons mongols et les brutes sanguinaires, mais Yeruldelgger – un policier intègre, sensible et en même temps violent et allergique à la hiérarchie - les combattra avec grande efficacité grâce à sa détermination et les moyens modernes dignes des « Experts Miami ».

    Côté clair,  le respect des traditions nomades, l’enseignement des moines bouddhistes, des paysages d’une beauté époustouflante,  côté sombre l’attachement à l’héritage mongol de Gengis Khan régnant par la terreur, remis au goût du 21ème siècle, dans un jeu de pouvoir géopolitique où les Chinois, les Coréens et les Mongols  se disputent l’exploitation de terres rares (minéraux liés à la haute technologie) si indispensables  à notre monde moderne.

    Groupe POLAR - septembre 2016


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :