• Zabor ou les psaumes de Kamel Daoud

    Orphelin de mère, rejeté par son père remarié, Zabor est élevé par une tante célibataire et un grand père mutique. C’est un enfant pas comme les autres. Il a grandi à l’écart de son village, aux portes du désert. Dormant le jour, errant la nuit, solitaire, il trouve refuge dans la compagnie de quelques romans d’une bibliothèque poussiéreuse. Les livres donneront un sens à son existence. Très tôt, il se découvre un don, quand il écrit, il repousse la mort, et donne du temps de vie à celui ou celle pour qui il écrit dans ses cahiers. Mais quand il s’agira de son père, pourra-t-il retarder la fatale échéance et sauver ce père qui l’a mal aimé ? 

    Beaucoup d’entre nous ont eu du mal à rentrer dans cette histoire et à terminer ce livre difficile d’accès, mais toutes ont apprécié la magnifique écriture, ciselée, poétique, sensuelle par moments, de cet auteur. C’est un conte plus qu’un roman et qui a le mérite d’aborder des questions de fond concernant la religion et la condition de la femme dans un pays musulman.

    Dans ce très bel ouvrage, Kamel Daoud livre un peu de lui et mène une réflexion sur la mort, sur la langue, sur les mots avec lesquels il joue.

    Bel objet littéraire, ce livre ne nous a pas laissées indifférentes ».

    Groupe 31 - Janvier 2018


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :