• LOGORALLYE

    exercice qui consiste à inclure dans un texte des mots imposés au départ

  • LOGORALLYE 2018

    « La tresse » de l’Otto, lecteur passionné de romans noirs, lui permet, dit-il, de combattre ses insomnies qu’il baptise « Shâb ou la nuit » ou encore « Les nuits de laitue ». « L’oubli » de ses nuits mouvementées dépend d’« Une chanson douce » susurrée par « Jules » au cours des « Eclipses japonaises » où ses rêves le conduisent dans des aventures  mystérieuses. La semaine dernière, il rêvait retrouver le tombeau de  « La Dame du Nil ». Groupe "Les quatre vents"

     

    « Je suis de mon enfance comme d’un pays » écrit Saint-Exupéry. Du Bellay évoque avec poésie son « petit village ». Ainsi, n’éprouvons-nous pas une certaine nostalgie en pensant à notre Petit pays, celui de nos racines, de nos premières Amours et de l’heureux temps, Le Temps où nous chantions volontiers ? Nous rêvions de liberté à cette époque, d’Une vie entre deux océans. Lire nous évadait déjà, à la découverte de L’île aux chasseurs d’oiseaux, en pleine nature, sans Check-point mais surveillée par Le dernier gardien d’Ellis Island. En ces lieux imaginaires et grâce Au Bonheur des Dames, notre livre préféré, l’existence prenait alors Un goût de cannelle et d’espoir… Groupe "Plaisir centre"

    Clin d'oeil d'un groupe discussions

     

     

    LOGORALLYE 2017

    Pour satisfaire les étudiants "Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants" et de la découverte d’Alexis sur  "L'île des oubliés" où parait-il "Il pleuvait des oiseaux" avait précisé  "Le liseur du 6h27".  Par contre ne pas dire qu’ "En vieillissant les hommes pleurent" de crainte d’aller "Au paradis des manuscrits refusés"  entendre le bibliothécaire évoquer "Le mystère Henri Pick"  ; ce qui leur gâcherait "Le diner" qu'ils se sont organisé dans un grand restaurant chic d’Amsterdam.

     

    Clin d'oeil d'un autre groupe


    3 commentaires
  • Notre groupe a un faible, voire Une passion indienne, pour les livres inspirés du réel, écrits D’après une histoire vraie dirions-nous ! Admettre qu’En vieillissant les hommes pleurent ne relève pas de la fiction. Mais les bleus à l’âme n’attendent pas l’âge. Les témoignages de La petite communiste qui ne souriait jamais et de Jacob, Jacob nous l’ont hélas démontré. C’est d’ailleurs entre fiction et réalité que Le liseur du 6h 27 nous a débité avec application des extraits de La dernière fugitive sans oublier Le dernier Lapon. A tout voyageur, notre Guylain préféré saura assurément conseiller le bon livre à emporter sur L’île des oubliés ! FL

     


    2 commentaires
  •  C’était l’Arrière-saison, il fallait Vivre vite après Un instant d’abandon et Se résoudre aux adieux suite à La trahison de Thomas Spencer, était-ce Une bonne raison de se tuer ? Finalement je me décidais pour un voyage. Accompagné de Son frère et de L’enfant d’octobre nous avons opté pour la côte portugaise, notre location de La maison atlantique dominait et De là on voit la mer. En l’absence des hommes pendant Les jours fragiles on écoutait Un tango en bord de mer…Le souvenir d’Un garçon d’Italie s’effaça petit à petit j’acceptais enfin mon Retour parmi les hommes.

    A compléter avec  "Les passants de Lisbonne" et "Un homme accidentel"


    votre commentaire
  • Mais par quel Groupe ?

    "L’été dernier, Une saison blanche et sèche que nous ne sommes pas prêts d’oublier, nous regrettions déjà L’annonce de notre amie Angèle quittant le groupe. Pour nous, ce furent Les adieux à la reine, à notre reine, notre référence. Que de souvenirs, de sorties partagées dans des parcs fleuris  de Nymphéas noirs ! Nul besoin de souhaiter à notre amie un Bon rétablissement, elle affiche une éternelle jeunesse de corps et d’esprit !  Aucune distance ne s’est installée entre elle et nous, ne serait-ce que Le  quatrième mur. Aussi, nous souhaitons à notre passionnée bibliothécaire de côtoyer longtemps encore sur ses étagères la jeune Charlotte et Le Turquetto mais aussi l’exceptionnelle Madame Bâ !   "

    Si vous avez trouvé le nom du groupe n'hésitez pas à l'indiquer via un commentaire.

     


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique