•  

    L’orchestre & les chefs d’orchestres

    Découvrez  le monde  de l’orchestre, son histoire, le métier de musicien d’orchestre et celui de chef par Etienne LEMOINE

     

    Diplômé d'état,  M. Lemoine a été tour à tour,  depuis ses débuts professionnels : pianiste, organiste, comédien, metteur en scène,  directeur musical, professeur et compositeur. A l’initiative de Lecture et Dialogue il assure les cours d’histoire de la musique depuis de plusieurs  années.

      Evolution de l’orchestre à travers le temps

    19/01/2016 -

    L’orchestre baroque 

    02/02/2016 -

    L’orchestre romantique 

    16/02/2016 -

    L’orchestre moderne 

    15/03/2016 -

    Quelques phalanges célèbres

    et quelques grands chefs (1) 

    30/03/2016 -

    Quelques phalanges célèbres

    et quelques grands chefs (2)

     

    Les femmes chefs d’orchestre partie 

     

     Evolution de l’orchestre à travers le temps 

     

     


    2 commentaires
  • Les arts chinois 

     En prévision d’un éventuel cours sur « Les arts chinois »

     Constance BARREAULT 

    présente trois conférences

    visant à nous initier aux trois courants philosophiques

    qui ont façonné la civilisation chinoise.

     Spécialiste des arts et civilisations asiatiques, formée au métier de conférencier dans le plus grand musée d’art chinois au monde, le Musée national du Palais, Constance Barreault accompagne depuis plusieurs années des voyages culturels axés sur l’art et les civilisations des pays asiatiques, notamment en Chine dont elle connaît très bien les usages. Elle dispense régulièrement des conférences et des formations sur l’art, les civilisations et la pensée asiatique.

     

    12/01/2016 Le confucianisme

    09/02/2016 Le Taoïsme

    08/03/2016 Le Bouddhisme

    Horaire : 10 h à 11h 30

     Pas de préinscription, se présenter directement

    au théâtre Robert Manuel

    Château de Plaisir

     

    Entrée : tarif unique 10 € la conférence


    votre commentaire
  •            1er cours lundi 12/10/2015 à 10h

            Thème : La  Vieille Russie, une histoire d’architecture

                Inscription sur place possible

                Carte découverte et/ou 5 séances acceptées

                                                      

                                          Histoire de l’art

    Théâtre Robert Manuel

    Cours A – lundi 10h00 à 11h30

    Tarif : 40€ 

    Regards sur les arts russes

    par Martine THOUVENIN-DESFONTAINES 

    (cycle de 4 cours)

     Les russes possèdent une âme très artistique. Folklore, architecture profane ou religieuse, toutes les formes de peintures les inspirent profondément. Aux cours des âges ils ont toujours su absorber de nombreuses influences apportées par l’Histoire tout en restant eux-mêmes. Ce cycle a pour but de vous faire découvrir quelques unes des merveilles créées par ce peuple inventif et surprenant.

     Docteur en histoire de l'art et diplômée de l'École du Louvre - Conférencière depuis 30 ans, Mme Thouvenin-Desfontaines a pour ambition de rendre la culture attrayante autant qu'informative pour construire et nourrir la réflexion de ses auditeurs. Sa vie professionnelle se divise en deux volets ; elle est guide dans une cinquantaine de pays qu'elle regroupe en cinq grands ensembles géopolitiques : Amériques, Europe, bassin méditerranéen, Proche et Moyen orient, Russie et Asie centrale et elle dispense des cours d'histoire des civilisations et des conférences dont les sujets concernent les pays où elle voyage régulièrement.  

     

    12/10/2015

     

    La Vieille Russie  Une histoire d’architecture 

    16/11/2015

    La Vieille Russie  Peinture d’icônes 

    23/11/2015

    La magnifique histoire de Saint Petersburg : 

    Ville de pierre, ville de couleur

    14/12/2015

    La peinture profane :

    La Russie se tourne vers l’Europe

    Arts traditionnels :

    Peindre les contes sur des boîtes

     
     


    votre commentaire
  • Dernier cours du cycle mardi 15/12/2015 

    10 heures - Espace Robert Manuel

     

    HISTOIRE DE L'ART

    La peinture au féminin

    par Marie-Agnès RENAUD 

    (cycle de 5 cours)

    Longtemps marginalisées dans le champ académique, ou approchées seulement à l'aune de leur biographie romanesque, les artistes femmes s'imposent aujourd'hui en pleine lumière dans le monde de l'art. Leur histoire est celle d'une longue émancipation à l'égard des institutions, de la conquête d'une place dans les avant-gardes, et de l'accès aux "sujets interdits". Peut-on prétendre à une essence de la féminité artistique ? C'est ce que nous tenterons de cerner à travers l'étude des œuvres des principales figures emblématiques de l'art du "deuxième sexe".

     

    Diplômée de Sciences-Politiques Paris, de l’institut d’administration des entreprises et de l’université de Paris X en histoire de l’art et archéologie, administrateur des «Amis du Musée de Marly-le-Roi Louveciennes, conférencière sur les sites historiques et les musées de l’Ouest parisien, Mme Marie Agnès Renaud assure les cours d’histoire de l’art à l’initiative de Lecture et Dialogue depuis de nombreuses années.

     

    06/10/2015

    La liberté surveillée au Moyen-âge et à la Renaissance - Le cas Artemisia Gentileschi dans le sillage du Caravage. 

    03/11/2015

    Rosalba Carriera, Elisabeth Vigée Lebrun : l'excellence des portraits au siècle des lumières. 

    17/11/2015

    Berthe Morisot, Mary Cassat : l'impressionisme en sa sphère intimiste - Marie Laurencin, la muse des cubistes - L'abstraction et les arts appliqués de Sonia Delaunay. 

    01/12/2015

    Le fantastique surréaliste autour de Leonor Fini Les "années folles" : Tamara de Lempicka. 

    15/12/2015

    Une modernité contestataire ou engagée : Frida Khalo, Louise Bourgeois,

    Niki de Saint-Phalle, Annette Messager. 

     

    La peinture au féminin


    votre commentaire
  • Pour les nostalgiques de notre professeur de Philosophie

    « Le bonheur est extrêmement révolutionnaire, la tristesse est réactionnaire, conservatrice, elle ne produit rien »

    Deux choses sont à prendre en compte dans la définition du bonheur.

    Premièrement la bonne fortune, c’est-à-dire ce qui tombe à pic, ce qui s’annonce bien, ce qui nous met dans une position favorable dans l’existence. Le bonheur est un état miraculeux de l’existence où tout va à l’unisson où tout fonctionne bien.Les moments heureux sont passagers mais il ne faut pas s’en faire parce que la vie nous en donne plein.

    Deuxièmement, le bonheur n’est pas simplement un état extérieur de la vie mais un état intérieur, c’est le philosophe Alain qui le définit ainsi.

    La tristesse c’est une facilité, c’est une tentation. Le propre de la bonne humeur, c’est de décider de ne pas être triste. C’est une révolte, une révolution contre l’état d’esprit morose. C’est un refus d’un laisser-aller.

    Donc il faut lutter pour être heureux ?

    Oui, surtout en ce moment où l’on privilégie les gens qui vont mal, qui se plaignent. La bonne humeur se révolte contre cet état, elle fait volte-face. Le bonheur est actif. Ce n’est pas parce que les choses vont bien que l’on est heureux mais l’inverse c’est lorsque l’on est heureux que les choses vont bien.

    Ce ne sont pas les gens furieux et en colère qui ont bousculé les choses. Le bonheur est extrêmement révolutionnaire, la tristesse est, quant à elle, réactionnaire, conservatrice, qui ne produit rien. Le bonheur fait voir des possibilités que la tristesse ne fait pas voir. D’une certaine manière on peut dire « vive la pensée positive ». Le bonheur demande de lutter à un moment contre ses idées noires et ses penchants morbides. Quand on a cette mentalité-là, on est toujours heureux.

    Être heureux dans une époque comme la nôtre n’est-ce pas un peu égoïste ?

    Être heureux n’empêche pas de voir ce qui va mal, jamais le bonheur n’a rendu égoïste ou idiot. Il n’y a pas que la souffrance qui enseigne l’homme, il y a l’amitié et l’amour aussi. Ce n’est pas quelque chose qui nous ramollit. Le bonheur n’est jamais bête.

    Quels sont les conseils pour être heureux ?

    Le conseil numéro 1 c’est de ne surtout pas attendre de miracle venant de l’extérieur et de ne pas demander à l’humanité de vous aimer.

    Donc il faut rentrer dans l’action, se bouger. Le bonheur n’est pas servi sur une assiette. Ensuite, il faut arrêter de se plaindre et de faire la gueule.

    Il faut aussi savoir regarder les aspects positifs du quotidien. Faire un bilan de la journée même si c’était une journée catastrophique, il y a certainement eu des choses ou des gens sympas. Parfois c’est un petit détail : une attention, un sourire. Les petites choses font les grandes choses. Arrêtons de noircir le tableau, arrêtons le masochisme et le sadisme inconscient.

    Il faut cultiver un certain regard, avoir une lucidité sur l’existence. Dès qu’on change de regard sur les choses les choses changent.

    Propos recueillis par C. D.

     

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique